Aujourd’hui on va parler technique, mais c’est pour mieux comprendre les enjeux !

Car bien comprendre un sujet permet de faire les bons choix.

Nous avons la conviction que l’écologie doit venir tout d’abord des entreprises, car nos actions pour la planète ont un impact important. Et chaque petit aspect compte ! C’est pourquoi chaque jour (pour ne pas dire tout le temps !) nous remettons en question nos choix passés.

Comment et pourquoi nous avons changé l’hébergement de notre site internet ?

L’objectif : un site plus performant, moins énergivore, plus écologique et plus sécurisé.

 

Les bureau insolites de notre hébergeur →

Pourquoi utiliser un data center ?

Utiliser un centre de données, c’est comme utiliser les transports en commun. On partage les ressources, entre des dizaines, ou plutôt des centaines de milliers de sites et applications.

Comment choisir son hébergeur ?

Tout d’abord, il faut définir ses critères. Alors, nous avons posé les nôtres :

Un hébergement en France

Il est important que nos données et vos informations ne dépassent pas nos frontières. Choisir une entreprise française, c’est avoir l’assurance d’un respect de nos lois en matière de confidentialité, de la RGPD et de la CNIL. Et c’est aussi soutenir notre économie et nos emplois.

Une entreprise sensible à l’écologie

Il nous fallait une entreprise sensible à l’écologie, et à son impact. Il fallait trouver une entreprise ou une association qui s’investit activement à créer des hébergements écologiques. On est d’accord, souscrire à un abonnement d’électricité verte ne suffit pas !

Les autres facteurs

On avait une petite préférence pour les hébergeurs libres, il existe des associations qui proposent des hébergements. Malheureusement, ces associations n’utilisaient pas les mêmes technologies que nous. Mais cette option reste sur la table pour le futur !

Un autre point très important : la transparence. Savoir ce qu’il est fait, les futurs objectifs, et les résultats obtenus par l’entreprise choisie. Et une entreprise qui n’a rien à cacher, c’est quand même mieux non ? 😇

Notre choix

La digitalisation de nos sociétés inquiète : il y a une peur de l’explosion de la consommation mondiale d’électricité. Cependant, selon le dernier rapport GeSi (Global e-Sustainability Initiative), le numérique peut réduire les émissions mondiales de CO2 de 20 % avant 2030.

Nous avons donc confié Petits Phares à une entreprise Française car nous partageons la même vision et le même combat pour la planète.

Je vais éviter de les paraphraser, et vous noyer d’informations, vous pouvez consulter leurs différents articles et actions pour la planète, ici.

Qu’est-ce qui change ?

Notre site se trouve dans un datacenter Français alimenté exclusivement par des énergies renouvelables, et aucun processus consommant de l’énergie n’est utilisé pour refroidir.

Le système choisi pour éviter les surchauffes est le “freecooling adiabatique” (à tes souhaits) : pour faire rapide et simple, les serveurs sont refroidis par évaporation d’eau.

Ainsi, ce datacenter consomme jusqu’à 40% d’énergie en moins que les datacenters classiques !

C’est ce qu’il se fait de mieux aujourd’hui en éco-serveurs. Nos serveurs sont certifiés pour les données de santé, vos informations sont en sécurité !

Pour conclure

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est possible d’allier numérique et écologie. Qu’il existe des entreprises compétentes en France, et qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser les services des géants du web ! Petits Phares souhaite donner l’exemple. 🙃

Quelles sont nos prochains objectifs ?

Atteindre le 0 cookie 🍪 ! Et dire adieu aux outils des géants du numérique.
Nous souhaitons mettre fin à l’usage de Google Analytics, Google reCaptcha et AWS SES.

Parce que chaque aspect d'une entreprise a un impact !

par

DÉCOUVRIR

COLLECTION DE NOËL

LES BOUGIES

DORÉES & ARGENTÉES

LES GALETS FLEURIS

DÉCO À SUSPENDRE

LES OBJETS

POUR LA MAISON

LES BOUGIES

EN TERRAZZO DE FLEURS